le nenuphar

Mau 125.106

(Ile Maurice jardin de Pamplemousse - Novembre 2004)


S’attarder sur la soie

comme sur la peau de celle

que l’on effleure d’un doigt,

son parfum, ses contours délicats,

calice ouvert, offert

au bleu du ciel

à la caresse du soleil,

à l’aube, nimbé de rosée,

de lumière irradié,

il est

la perfection,

la pureté,

la sérénité,

l’inaccessible

au milieu de l’étang,

le lointain Orient ...


michèle.

© fran6.fr - 2017